Il y a bénéfice et bénéfice

Comment parier sur les buteurs dans le foot.
Ah, le bénéfice que génèrent les paris ! Tant de fantasmes. Tant de réalités aussi. En fait, il existe deux types de bénéfices. Il suffit de savoir où ils se nichent, quelle forme ils prennent. Et, surtout, de ne pas les mélanger… ainsi tout le monde sera heureux.

Dans le cas d’un pari gagnant, le parieur reçoit une somme, appelée gain. Ce gain comporte deux éléments : la restitution de sa mise + un bénéfice.

Pari gagnant Pari perdant
Mise Cote Gain dont bénéfice  (Perte)
100,00 1,05 105,00     5,00 – 100,00
100,00 1,50 150,00   50,00 – 100,00
100,00 2,00 200,00 100,00 – 100,00
100,00 4,00 400,00 300,00 – 100,00

Tout le monde le sait, plus la cote est élevée, plus le bénéfice potentiel est élevé, alors que le risque de perte reste le même, toujours égal à la mise. D’où une recherche de cotes élevées.

On en oublierait parfois que plus une cote est élevée, plus les chances de réussite sont faibles. Mais là n’est pas le sujet.

Bon pour le moral…

Pourquoi écrire « il y a bénéfice et bénéfice » ?  Tout simplement parce que j’ai souvent entendu proclamer :
— Aujourd’hui j’ai fait 300 € de bénéfice avec une cote à 2,00. Ça se fête.

Les 300 € sont en fait la somme encaissée, le gain (avec un bénéfice réel sur le pari de 150 €).
Celui qui confond ainsi gain et bénéfice n’est pas plus idiot que celui qui affirme avoir fait un bénéfice de 150 €. Il a seulement considéré, dès le départ, sa mise comme une dépense, et non comme un investissement. Il en tire la conclusion logique que la totalité du gain est un plus. Celui-ci parie pour le plaisir. D’ailleurs il dépensera une partie de ses gains pour faire la fête. Au final, il tire surtout de son pari gagnant un bénéfice pour son moral.

… ou bon pour le compte en banque

Le parieur qui cherche un bénéfice financier considère sa mise comme un investissement, et le bénéfice (gain moins mise) comme une somme à ajouter à son capital pour d’autres placements. Il ne le dépensera surtout pas.

Conclusion ?

Aucun n’a raison, aucun n’a tort. Il suffit à chacun de bien savoir dans quel but 😉 il parie.

« Bénéfice pour le moral » et « bénéfice pour les finances » sont parfaitement honorables, mais difficilement conciliables. C’est la seule idée à garder en tête.

Restons en contact ! Retrouvez-moi sur :

Facebook | Instagram 

Copyright © 2018 Costa Pronos

Groupe VIP

Rejoignez le meilleur Groupe VIP dans les paris sportifs !

Pin It on Pinterest

Share This