FlashRésultats devient FlashScore

FlashResultats devient FlashScore

Petit flash sur Flash

Ce mardi 16 juin 2020, FlashResultats.fr devient FlashScore.fr. Il va falloir mettre nos favoris et marque-pages à jour.

En fait, ce mot de « résultats » était une drôle de spécificité française, liée à notre réglementation très particulière. Désormais Flash dans sa version «.fr » rejoint la marque générique et devient donc FlashScore.fr.

Comme j’utilise abondamment Flash, comme je le cite aussi souvent, je me dis qu’il serait intéressant de vous dire à qui on a à faire. En l’occurrence, je vais vous raconter la façon dont la maison-mère elle-même se voit et… nous voit.

Car il faut toujours se poser la question : de quoi vit une boîte ?

Prenons CostaPronos. De quoi vit l’entreprise ? De ses abonnés au Groupe Pro, et de ses ventes de formations. L’entreprise n’a pas le droit de parier, vous le savez ; les paris sont donc du ressort privé de Mister Costa Pronos (tu veux savoir qui c’est, vilain garnement ? tu n’as qu’à regarder les Mentions légales en bas de page).

Flash, c’est LiveSport Media

Pour en revenir à nos amis de  FlashScore, alias LiveSport Media (LSM), ils vivent de la pub. Tout simplement. Donc ils ont tout intérêt à ce que l’internaute (vous et moi) soit content du produit fourni, y revienne et y revienne encore.

LiveSport Media est la maison mère de FlashScore (ex-FlashResultats pour la France, re-snif). Leur site est très compact : ses pages se comptent sur les doigts d’une main. Normal, la maison-mère traite en gros avec les gros et laisse à ses 70 vaillants sites répartis sur la Terre entière la charge de faire le boulot quotidien, notamment avec nous autres, internautes.

D’où un site qui ne parle que… de pub : « On est les meilleurs. » « Avec nos 70 sites, votre marque est parfaitement mise en valeur », etc. etc.

La société

LSM a été fondée en 2011 en tant que filiale de Livesport s.r.o., société tchèque, pour reprendre les opérations et les activités de vente de sites web de sa société mère. Son siège est à San Gwann, à Malte.

LSM exploite un réseau de plus de 70 sites web qui ciblent un certain nombre de marchés locaux, principalement situés en Europe.

Malgré la localisation de son siège, ses portails d’information, ses services de scores en direct, ses sites web statistiques, etc. fournissent des informations faciles à repérer, claires, précises et faciles à utiliser, conçues précisément pour répondre à nos besoins.

LiveSport se targue d’accueillir 65 millions de visiteurs uniques et d’avoir 1,5 milliard de pages vues chaque mois. Son portfolio est décliné en deux volets, les résultats sportifs en direct d’une part (ce sont les sites que tout amateur de sport fréquente), et d’autre part des sites plus spécialisés soit dans un sport, soit dans… les paris à cote fixe.

Les sites de résultats sportifs en direct

Les marques phares sont FlashScore.com, ScoreBoard, LiveScore.in, et SoccerStand

Ce qu’en dit Livesport Media : « Des dizaines de millions de visiteurs satisfaits représentent le principal résultat de nos services uniques de live score. […] Notre travail ne connaît pas de frontières, de sorte que nos partenaires commerciaux peuvent atteindre leurs clients pratiquement partout dans le monde grâce à nos sites mondiaux, ainsi qu’à des projets locaux, qui sont souvent parmi les sites sportifs les plus visités dans les différents pays. »

Et ce que le même dit de nous, ses « visiteurs uniques » : « Notre utilisateur type est un jeune homme actif avec un revenu supérieur à la moyenne, un fan de sport de la grande ville qui passe beaucoup de temps sur nos sites et qui y revient régulièrement. » Ce n’est pas faux. Je m’y retrouve bien. Vous aussi probablement. À chaque fois que nous cliquons ici ou là sur une pub d’un des sites de Livesport Media, ils gagnent quelques €€€. Mais ils ne les ont pas volés, vu la qualité des infos qu’ils mettent à notre disposition.

Un des arguments de LiveSport Media vis-à-vis de ses annonceurs est intéressant à relever : « Nous vous surprendrons par les performances supérieures de notre campagne – nos sites web ne sont pas inondés de bannières, nous n’utilisons pas de formats trop agressifs, et donc nos utilisateurs ne rejettent pas spontanément le contenu publicitaire, et les résultats de la campagne sont considérablement supérieurs à la norme. »

En effet, avez-vous remarqué que sur Flash par exemple, les bannières et autres encarts sont bien présents, bien visibles mais n’agressent pas. C’est assez fin. Puisqu’on reste assez longtemps sur le site, la technique est de ne surtout pas nous agresser, ne pas faire de rentre-dedans, mais nous laisser nous imprégner du nom et de l’image des annonceurs.

Les médias spécialisés

Ici on s’adresse à des publics plus ciblés, avec comme principales marques OddsPortal et  BetExplorer consacrées toutes deux aux cotes (pour les paris à cote fixe), et aussi TennisExplorer, spécialisée dans… vous avez deviné !

Pour ce qui est du tennis, je ne suis pas assez expert pour commenter TennisExplorer. Pour les deux sites consacrés aux cotes, j’ai le seul regret de ne pas toujours pouvoir en faire un grand profit, les books pariables depuis la France étant en nombre limité. Cependant, sur Flash, pour n’importe quelle rencontre, vous avez une rubrique « cotes » qui est un extrait pour nous, Français, des infos publiées sur OddsPortal. Donc, on a tout ce qu’il nous faut.

Intéressant encore, la façon dont LiveSport Media nous définit, nous, ses chers internautes sur ces sites :   

« Les visiteurs de nos sites web sont des fans de sport, principalement des hommes. Les hommes qui boivent de la bière, aiment s’habiller correctement, jouent à des jeux informatiques, font des promenades en voiture, parient sur le sport, aiment les jouets technologiques, utilisent divers produits bancaires – tout simplement un groupe de consommateurs attrayants sur lesquels il est payant de concentrer vos communications. » Nous voilà découverts !

Évidemment, parmi vous il y en a bien quelques-uns ou quelques-unes qui n’aiment pas le sport, ne sont pas des hommes, boivent du jus de fruits, se contentent de vieux T-shirts, préfèrent les échecs aux jeux vidéo, le vélo à la voiture, n’ont pas de compte en banque (?), et, pire, utilisent (comme moi 😉 un bloqueur de publicités, mais alors là, franchement, si on était tous comme ça, ce serait envoyer LiveSport Media et notre cher Flash pointer aux Restos du Cœur (succursale de Malte). Ce qui serait vraiment dommage pour la survie des paris sportifs.

PS. Un immense merci à DeepL, le merveilleux traducteur gratuit qui ne vous fait pas des phrases délirantes, façon G… mais qui, au contraire, comprend tout. Je vous le recommande sans hésitation aucune.

Auteur : Umberto C.

Vous pouvez partager cet article avec vos amis en cliquant juste en dessous.

Restons en contact ! Retrouvez-moi sur :

Facebook | Instagram 

Copyright © 2018 Costa Pronos

Groupe VIP

Rejoignez le meilleur Groupe VIP dans les paris sportifs !

Pin It on Pinterest

Share This