Buts à l’extérieur

Août 9, 2019

La « règle des buts marqués à l’extérieur » est une méthode de départage qui comporte plusieurs variantes possibles, dont une seule concerne le champ traité par Costa Pronos, celle utilisée par l’UEFA.

Buts à l’extérieur en huitièmes, quarts et demi‑finales des compétitions UEFA

L’UEFA applique la « règle des buts à l’extérieur » en cas de système à élimination directe, à l’issue de rencontres aller et retour.
En cas de double égalité (en nombre de victoires et en nombre total de buts marqués) à l’issue du temps réglementaire du match retour, l’équipe qui a marqué le plus de buts à l’extérieur accède à l’étape suivante. S’il y a triple égalité (victoires, nombre de buts et nombre de buts à l’extérieur), on va aux prolongations.
Au terme des prolongations, la même règle est appliquée, et si besoin après les tirs au but.

Le texte

« Pour les matches disputés selon le système à élimination directe, si les deux équipes ont marqué le même nombre de buts sur l’ensemble des deux matchs, celle qui a marqué le plus grand nombre de buts à l’extérieur se qualifie pour le tour suivant. Si ce procédé n’aboutit pas à une décision, c’est-à-dire si les deux équipes ont marqué le même nombre de buts à domicile et le même nombre de buts à l’extérieur, le match retour est prolongé de deux périodes de 15 minutes chacune. Si les deux équipes marquent le même nombre de buts pendant la prolongation, les buts marqués à l’extérieur comptent double (c’est-à-dire que l’équipe visiteuse se qualifie pour le tour suivant). Si aucun but n’est marqué pendant la prolongation, des tirs au but du point de réparation déterminent quelle équipe se qualifie pour le tour suivant. » (articles 20.01 du règlement de la Ligue des Champions, et 19.01 du règlement de la Ligue Europa).

Exemple après temps réglementaire

À la fin des deux rencontres, le Bayern et Arsenal ont marqué chacun 3 buts et remporté chacun un match. Mais les Munichois ont marqué un but en Angleterre, quand les Anglais n’en ont mis aucun en Allemagne. Source Flash Résultats.

Exemple après prolongations

Après un nul aller 1-1 à Paris, puis un nul retour 1-1 à Londres, soit 2 buts partout à la fin de la période réglementaire, dont 1 à l’extérieur pour chaque équipe, on va aux prolongations. Or nous sommes à Londres, chez les Anglais, of course. Au final, 3 buts partout, mais c’est le PSG qui est qualifié grâce à son « deuxième but à l’extérieur » pendant ces prolongations. Source Flash Résultats.

Autres exemples : voir l’article Règle des buts marqués à l’extérieur sur Wikipédia.

Incidence sur les paris

En vertu de cette règle, l’issue de la rencontre retour au terme du temps réglementaire (victoire, nul, défaite) et la conséquence des deux rencontres (équipe qui se qualifie) peuvent être contradictoires. Les paris qui en découlent sont ainsi régis par des logiques différentes.

Autres utilisations de la règle des buts à l’extérieur

La règle des buts marqués à l’extérieur est souvent un critère annexe de départage, sans incidence réelle sur les paris sportifs. Exemples :

Pour l’UEFA, en phases de groupe, le différentiel de buts à l’extérieur arrive en quatrième position (sur douze) des critères de départage (articles 17.01 du Règlement de la Ligue des Champions, et 16.01 du Règlement de la Ligue Europa)

Pour la LFP, le différentiel de buts à l’extérieur arrive en quatrième* et sixième* critères complémentaires de départage entre clubs ex-aequo à l’issue de la saison (article 518 ter du Règlement des championnats de France Professionnels).

* D’abord (4e critère) le différentiel au cours des rencontres entre les deux clubs ex-aequo, puis (6e critère) le différentiel au cours de la totalité du championnat.

Restons en contact ! Retrouvez-moi sur :

Facebook | Instagram 

Copyright © 2018 Costa Pronos

Groupe VIP

Rejoignez le meilleur Groupe VIP dans les paris sportifs !

Pin It on Pinterest

Share This